Retour sur l'année 2019 au Crescent...

Le monde d'avant...

Retour sur l'année 2019 au Crescent...

Article de Marc Bonnetain - Journal de Saône et Loire

Suite à l'assemblée générale du 17 septembre 2020.


Retour presque à la normale au Crescent jazz club

Le club s s'en sort bien mais les contraintes sont multiples pour redémarrer.

Le Crescent a dressé jeudi soir avec les précautions sanitaires d’usage le bilan de l’année 2019 initialement prévu au printemps. En fait au cours de la soirée il a été aussi beaucoup question de cette année 2020 hors normes.


« On a dû s’adapter, a souligné Mike Cleaver, président mais grâce à la bonne volonté de tous ça s’est pas trop mal passé même si nous avons eu plusieurs mois sans musique »


« En 2019 l’activité du Crescent s’est déroulée sur quatre axes, détaille Antoine Bartau, directeur, diffusion, pédagogie, création et action culturelle. Nous avons un budget de 328000€ plus la revalorisation 110500€ qui prend en compte les 2500 heures de bénévolat. Il y a eu 72 concerts assurés par 500 musiciens pour 10800 entrées. Le festival a pour sa part attiré 2850 spectateurs mais la pluie a réduit la fréquentation. 13 résidences ont eu lieu et 26 groupes répètent régulièrement au club. Les finances son saines qui comprennent 42% de subventions et 58% de recettes »


Avec les trois permanents dont un à ¾ de temps et une à mi-temps et ses 80 bénévoles en comptant la période du festival le club s’en sort bien mais il lui faudrait un permanent de plus. La situation sanitaire actuelle complique les tâches mais l’équipe fait tout pour que vibre de nouveau les caves de la place Saint-Pierre. Financièrement le club s’en sort car les organismes qui le soutiennent dont la ville n’ont pas réduit leurs aides. « Nous avons aussi voté ce jeudi des aides spéciales aux associations qui en ont le plus besoin, la culture c’est la vie » a précisé Hervé Reynaud, adjoint à la culture.


Les concerts ont repris ce vendredi et il y en aura 25 d’ici la fin de l’année dans tous les styles de jazz distillés en concerts, apéro concerts et jam sessions. La jauge du club est limitée à 70 personnes Il faut réserver sur internet où en passant à la billetterie ouverte le mercredi de 13h30 à 17h30. Le port du masque est obligatoire et les commandes de consommations sont prises aux tables par les bénévoles.
Avec les précautions et la bonne volonté de tous le Crescent espère bien retrouver une vie « presque » normale.

Marc BONNETAIN (CLP)