Rechercher

On se connait ?


Mais qui est Dominique Rotasperti ? Suite de cette nouvelle rubrique qui souhaite donner la parole aux professionnels et bénévoles qui donnent du temps pour que vive le Crescent. Comment ils ont découvert le jazz, quel type de musique préfèrent-ils, pourquoi se sont-ils engagés dans le fonctionnement du club, quelles sont leurs idées pour l’avenir ?

L’idée est aussi de mieux se connaitre au sein de l’équipe et de la faire découvrir à ceux qui viennent au club. Cette rubrique à périodicité variable est ouverte à tous, n’hésitez pas à vous faire connaitre et à vous exprimer.


Propos recueillis par Marc Bonnetain

DOMINIQUE ROTASPERTI

bénévole TRéSORIèRE du Crescent

Arrivée au Crescent il y a deux ans et demi Domingue Rotasperti s’est rapidement révélée comme une administratrice incontournable. Infatigable, elle propose, prend des initiatives, innove, s’investit à fond !


Dominique est née à Loriol dans la Drôme en 1959 juste à côté d’une fabrique de nougats « Le canard sauvage ». On hésite à dire que cette proximité a peut-être développé son gout pour la cuisine ! Son père était directeur commercial pour une société de motoculture, sa mère femme au foyer. « Je suis allé à l’école primaire à Livron, explique-t-elle puis nous sommes remontés à Mâcon en 1972 avec mes sœurs, non sans avoir fait des détours pour le travail de mon père en Savoie, Haute-Savoie et Nièvre. A Mâcon où nous avons habité du côté du rond-point de Neustadt. J’ai travaillé pendant 19 ans au Frantel (Groupe Accor) où j’ai passé mon CAP libre d’assistante maitre d’hôtel »


Passionnée de tous les sports

Dominique a toujours été très sportive, elle a été gymnaste dans la Drôme puis a poursuivi le sport à Mâcon : natation, athlétisme où elle a obtenu une deuxième place aux championnats de Bourgogne. Elle a aussi pratiqué hand-ball, cheval, tennis et fréquenté le club de sport « La Palestre » à Saint-Laurent-sur-Saône, à ce jour yoga et sport en salle (cardio). « Quand on aime on ne compte pas, ce ne sont pas les musiciens qui me contrediront ! »


« J’ai rencontré Michel Cropet en 1978, se souvient-elle, je connaissais le monde de la nuit, lui pas, mais c’est à la MJC de Flacé, lors d’une soirée musicale que nous nous sommes découverts. Il était imprimeur et aussi musicien, guitare et voix et passionné de vélo. Nos filles sont nées en 1979 et 1981, nous avons d’abord habité Résidence Azur, rue de Sancé puis en 1991 à Charbonnières où nous avons repris le restaurant Les Mégalithes en 1993 à la suite de ma mère, cuisinière, qui l’avait tenu un an mais était décédée d’un anévrisme. J’ai tenu ce restaurant-bar quasiment seule jusqu’en 2015, je cuisinais et servais, les journées duraient 17h ! Lorsqu’il le pouvait Michel me donnait la main, puis il est tombé malade et sa santé s’est dégradée. J’ai alors décidé de fermer le restaurant en 2015, le seul commerce de la commune, pour pouvoir m’occuper de lui. Michel est décédé en 2018, il a profité de sa retraite un an.»

Depuis, poursuit Dominique, j’ai assuré la restauration en milieu scolaire à Charbonnière puis depuis deux ans celle du Centre universitaire, rue de Flacé à Mâcon.


Une famille qui adore la musique

« J’aime la musique, classique, variétés et autres et je chante depuis trois ans à Charbonnière aux pupitres soprano et alto. Ça me plait ! Mes deux filles font de la musique aussi, Aurélie, du sax et Maud, de la flute. Je suis arrivée au Crescent fin 2018 avec des amis pour boire un coup et, bien sûr, écouter à plusieurs reprises. Dès l’entrée le lieu m’a apaisé, j’ai ressenti une sérénité, je suis venue à l’assemblée générale, j’avais vu que le club recherchait des bénévoles.

M’engager au sein d’une association était une vieille idée alors je me suis dit pourquoi pas associer bénévolat et musique ! Depuis j’assure, en fonction des besoins, bar, entrées, nettoyage, cuisine. Je fais profiter le club de mes connaissances dans cette dernière spécialité, ainsi, je me suis impliquée dans la conception de la nouvelle cuisine que nous venons de réorganiser. J’en suis à ma deuxième année au conseil d’administration ce qui me permet de m’implique davantage encore au club.

J’ai trouvé un certain équilibre dans ces activités, mon prochain objectif est la découverte de l’Espagne et du Portugal en camping-car avec ma chienne, Belle. Je vais aussi m’occuper encore plus qu’aujourd’hui de mes petits-enfants puisque j’aurai le temps, et oui ! Je vais accéder à une retraite qui sera active mais bien méritée ! »


68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout